[PHOTO DOC.] Maurice Renoma et les nouvelles écritures de la photographie documentaire :

Du 20 au 22 mai 2022 Maurice Renoma participe à Photo Doc., la foire de la photographie documentaire : espace de découverte et d’expérimentation ouvert à la photographie documentaire et à ses nouvelles écritures.

Maurice Renoma – Mythologies du Poisson Rouge

Comme Cristobal le poisson rouge, venez soutenir une photographie qui apporte du sens et qui associe le spectateur et le collectionneur à un activisme artistique hors normes.

Entrée libre et gratuite.

Gerard Fusil – Signature à l’Appart

Le grand reporter Gérard Fusil sera demain à l’Appart à l’occasion de la sortie de son livre « Aller où personne ne va – Du journalisme à l’aventure » aux Éditions Dacres.

Il nous raconte les grandes et les petites histoires, héroïques ou mesquines, la face cachée, celle dont on ne parle jamais, du Tour de France, du Paris-Dakar, de grandes courses à la voile, de grands records, ou de reportages d’actualité politique.

Venez découvrir le récit sincère et passionnant d’une quête, d’un parcours riche en péripéties et en rencontres.

Jeudi 21 avril de 18h à 20h à l’Appart (129bis rue de la Pompe 75116).
Sur réservation : écrire à presse@renoma-paris.com

Événement dans le cadre de l’exposition « Anamorphose » et en collaboration avec la Librairie Lamartine.

Dans l’intimité de Bambou, née un 1er mars, et de son fils Lulu.

Bambou et son fils Lulu Gainsbourg photographié en gros plan par Maurice Renoma en 1994.
Photographie de Maurice Renoma, 1994.

« Bambou
quand tes pupilles se dilatent
Bambou
l’eau trouble des étangs s’y miroite »

Nouvel an lunaire 🐅

À l’occasion du Nouvel An chinois, également appelé Fête du Printemps ou encore Fête du Têt au Viêtnam, nous vous partageons ces photographies de Maurice Renoma, des instants de vie capturés en 2003 dans l’empire du Milieu.

Fini le Buffle de métal, nous passons au Tigre d’eau. Troisième animal du zodiaque chinois, il est un animal « courageux, impulsif, et solidaire » et s’associe à l’élément Eau Yang, un élément symbolique de la tempérance. Calme, équilibre et distance dans les jugements seront les qualités principales qu’il conviendra de cultiver tout au long de la nouvelle année lunaire. ⭐️

ANTI CAMERA OBSCURA : « Les brûlées »

"Les brûlées" de Maurice Renoma, photographie exposée à l'occasion de l'exposition "Anti Camera Obscura" pour "MUE" à Morpho-Saint Ouen (quai36).

Tout photographe déforme le monde en fonction de sa subjectivité. Mais est-ce une déformation ?
Confection d’images où les matières, les formes et les volumes prédominent pour créer une distance avec le spectateur, la photographie n’est plus figée : elle peut être détruite pour être recomposée, et l’image est conçue en plusieurs dimensions.

La photographie anticonformiste et iconoclaste de Maurice Renoma est un assemblage d’éclats et de fragments de vie. En grattant, en brûlant, le sujet devient autre et fait émerger l’étranger, l’inconnu, le monstre.

Quand ce n’est pas l’eau ou la lumière qui vient métamorphoser ses sujets en créatures mythologiques, c’est l’artiste même qui se charge de détourner la réalité, à l’aide de matières brutes ou du numérique. Créateur de fables, Maurice Renoma ouvre une fenêtre sur les histoires que l’on porte en soi.

« Anti-Camera Obscura » pour « Mue » (8 janvier au 12 février) :
📍Espace Morpho Saint-Ouen : 33 boulevard Victor Hugo, 93 400 Saint-Ouen.
🕥 Semaine sur réservation – Samedi et dimanche de 13h à 20h.

Réservez votre visite sur : https://morpho.quai36.com

[COMING SOON] ANTI CAMERA OBSCURA

Avec « Anti Camera Obscura », Maurice Renoma rejoint la programmation culturelle de Morpho Saint-Ouen (@morpho.quai36), événement culturel où les arts moderne, contemporain, plastiques et vivants se rencontrent.



Le parcours de Maurice Renoma se présente comme une suite continue d’expériences et de productions visuelles sur des supports différents : il passe de l’argentique au numérique, du noir et blanc à la couleur, du nu au paysage et à la nature morte. Il enregistre des images et quelque temps plus tard, les retravaille sur un écran, les remonte, les recycle. Ses images sont toujours prêtes à revivre dans un autre contexte, à subir un traitement qui en change la nature et la forme, étant conçues comme de la matière à modeler.

Farouchement indépendant, Maurice Renoma cultive une image brute bien à lui, qui propose une mythologie du corps et de ce qui l’entoure. Il s’agit de donner forme à l’intime loin des codes de la représentation classique, d’où l’hybridation qui parcourt son œuvre et la mise en application de modes de figuration singuliers.

À découvrir du 8 janvier au 12 février :

📍Espace Morpho Saint-Ouen : 33 boulevard Victor Hugo, 93 400 Saint-Ouen.
🕥 Semaine sur réservation – Samedi et dimanche de 13h à 20h.

Infos + réservations : https://morpho.quai36.com/evenement/anti-camera-obscura-par-maurice-renoma/

Jeux de regards

Après un détour obligé – et talentueux – par les charmes de quelques mannequins dont la distinction s’affirme plutôt dans la nudité, Maurice Renoma entreprend l’œuvre de portraitiste que nous avons ici sous les yeux.
Il dirige son objectif vers les animaux et s’attache à capter en retour ces regards qui en dévoilent toute l’humanité.

Nous connaissons l’enjeu : plus humains que des hommes, tous ces chiens, chèvres, ânes, chevaux (et j’en passe) auront-ils le dernier mot ? 

[Eléments de texte de Pascal Lainé pour « Mythologies ».]

Star du costard mais pas que !

Maurice Renoma répand ses influences dans les appartements particuliers et exporte ses créations en Asie, en Europe et aux USA.
Plus qu’une manière de s’habiller, Renoma devient une manière de vivre, une esthétique singulière qui trouve autant sa place dans la décoration d’intérieur que dans le dressing.


Retrouvez les collections Renoma pour la maison sur l’e-shop et à la boutique.
👉🏼 https://www.renoma-shop.com/accessoires 

Photo de rue

Dans tous ses voyages, Maurice Renoma saisit l’énergie, la vie qui se dégage de la rue, à travers ses codes vestimentaires et les attitudes de ses habitants. Un jeu intimiste autour d’anti-modèles, où l’immédiateté est maîtresse.

📸 Maurice Renoma, Japon, 2004