ANTI CAMERA OBSCURA : « Les brûlées »

"Les brûlées" de Maurice Renoma, photographie exposée à l'occasion de l'exposition "Anti Camera Obscura" pour "MUE" à Morpho-Saint Ouen (quai36).

Tout photographe déforme le monde en fonction de sa subjectivité. Mais est-ce une déformation ?
Confection d’images où les matières, les formes et les volumes prédominent pour créer une distance avec le spectateur, la photographie n’est plus figée : elle peut être détruite pour être recomposée, et l’image est conçue en plusieurs dimensions.

La photographie anticonformiste et iconoclaste de Maurice Renoma est un assemblage d’éclats et de fragments de vie. En grattant, en brûlant, le sujet devient autre et fait émerger l’étranger, l’inconnu, le monstre.

Quand ce n’est pas l’eau ou la lumière qui vient métamorphoser ses sujets en créatures mythologiques, c’est l’artiste même qui se charge de détourner la réalité, à l’aide de matières brutes ou du numérique. Créateur de fables, Maurice Renoma ouvre une fenêtre sur les histoires que l’on porte en soi.

« Anti-Camera Obscura » pour « Mue » (8 janvier au 12 février) :
📍Espace Morpho Saint-Ouen : 33 boulevard Victor Hugo, 93 400 Saint-Ouen.
🕥 Semaine sur réservation – Samedi et dimanche de 13h à 20h.

Réservez votre visite sur : https://morpho.quai36.com

1976 : Taxi Driver est à l’affiche, Sylvie Vartan élue personnalité féminine préférée des Français, et Matignon 19 fait son apparition et sa révolution.

Précurseur des concept-stores actuels, le complexe avant-gardiste Renoma-Desfossé proposant boutique, restaurant, salon de coiffure, barbier, cireur, soins esthétiques et spa, ouvre ses portes au 19 avenue Matignon, Paris 8ème.

La maison de couture Renoma et le coiffeur pour hommes Desfossé s’associent en un concept inédit à l’époque, en Europe, avec pour objectif d’assurer à une clientèle d’hommes d’affaires, disposant d’un temps limité, un maximum de services en un même lieu de prestige.
La décoration, signée Michel Boyer, est sobre et raffinée, le confort recherché jusque dans les moindres détails.
Les vendeurs appliquent d’ailleurs une politique de « non-agression » !

Le boxeur Rodrigo Valdez y pose devant la vitrine, satisfait.

Avez-vous connu la révolution « Matignon 19 » ? Souhaiteriez-vous revoir Renoma à Matignon en 2022 ? 😉

Archives Renoma, Paris, 1976.

📆 SAVE THE DATE 📆

Le photographe Le Turk Photographies investit l’Appart Renoma pour une exposition immersive « La Fabrique aux Merveilles ».

🎪 Venez découvrir son univers burlesque et furieusement étrange ! Clichés, décors et mises en scène fantasques seront à l’honneur.

Rendez-vous à l’Appart Renoma à partir du 21 janvier prochain, 129 bis rue de la Pompe, Paris 16e. Entrée par la boutique Renoma. Ouvert du mardi au samedi, de 11h à 19h.


🖼 Cette exposition est le fruit d’une collaboration avec IESA arts&culture

[SOLDES D’HIVER] C’est maintenant !

Et jusqu’au 8 février, bénéficiez de réductions jusqu’à -30 % sur l’ensemble des collections et pièces uniques de la maison. On se retrouve dès aujourd’hui en boutique et sur l’e-shop : https://www.renoma-shop.com

📸 Stefanie Renoma🕺 Andrea Offredi

L’installation « ANTI CAMERA OBSCURA » rejoint une vingtaine d’artistes lors de l’exposition finale de MorphoSaint-Ouen  « MUE ».

À l’image de la vie des morphos qui ne durent qu’un court moment, cette exposition invite le spectateur à s’interroger sur l’état transitoire, l’hybridation, le renouvellement et l’éphémère.

L’espace de la Chapelle est ainsi scénographié par un imaginaire fertile et immersif qui nous rappelle l’interaction entre le désir et la peur, la perméabilité entre le rationnel et le mystère, la cohabitation entre l’humain et le monstre.

Cette exposition, dans une déambulation amènera les visiteurs à rencontrer des pratiques artistiques riches et variées au travers d’installations qui rassemblent des résidents et des invités.

Nous vous invitons à découvrir l’exposition du 8 janvier au 12 février.

📍Morpho Saint-Ouen : 33 boulevard Victor Hugo, 93 400 Saint-Ouen.
🕥 Semaine sur réservation – Samedi et dimanche de 13h à 20h.

Infos + réservations : https://morpho.quai36.com/evenement/anti-camera-obscura-par-maurice-renoma/

[COMING SOON] ANTI CAMERA OBSCURA

Avec « Anti Camera Obscura », Maurice Renoma rejoint la programmation culturelle de Morpho Saint-Ouen (@morpho.quai36), événement culturel où les arts moderne, contemporain, plastiques et vivants se rencontrent.



Le parcours de Maurice Renoma se présente comme une suite continue d’expériences et de productions visuelles sur des supports différents : il passe de l’argentique au numérique, du noir et blanc à la couleur, du nu au paysage et à la nature morte. Il enregistre des images et quelque temps plus tard, les retravaille sur un écran, les remonte, les recycle. Ses images sont toujours prêtes à revivre dans un autre contexte, à subir un traitement qui en change la nature et la forme, étant conçues comme de la matière à modeler.

Farouchement indépendant, Maurice Renoma cultive une image brute bien à lui, qui propose une mythologie du corps et de ce qui l’entoure. Il s’agit de donner forme à l’intime loin des codes de la représentation classique, d’où l’hybridation qui parcourt son œuvre et la mise en application de modes de figuration singuliers.

À découvrir du 8 janvier au 12 février :

📍Espace Morpho Saint-Ouen : 33 boulevard Victor Hugo, 93 400 Saint-Ouen.
🕥 Semaine sur réservation – Samedi et dimanche de 13h à 20h.

Infos + réservations : https://morpho.quai36.com/evenement/anti-camera-obscura-par-maurice-renoma/

Jeux de regards

Après un détour obligé – et talentueux – par les charmes de quelques mannequins dont la distinction s’affirme plutôt dans la nudité, Maurice Renoma entreprend l’œuvre de portraitiste que nous avons ici sous les yeux.
Il dirige son objectif vers les animaux et s’attache à capter en retour ces regards qui en dévoilent toute l’humanité.

Nous connaissons l’enjeu : plus humains que des hommes, tous ces chiens, chèvres, ânes, chevaux (et j’en passe) auront-ils le dernier mot ? 

[Eléments de texte de Pascal Lainé pour « Mythologies ».]

Renoma sous toutes ses formes dans l’EFFRONTÉ 📰

Noam Aitblal prend la pose à l’Appart Renoma pour le magazine L’EFFRONTÉ, dans la collection Renoma A/H 21-22, aux accents effrontément seventies.

👉🏼 https://www.renoma-shop.com/product-page/chemise-motifs-peps-70-s

Photographie : Alessandra Huynh
Stylisme : Renoma
Peinture de gauche : William Bakaimo
Peinture de droite : Famakan Magassa