Le mythique blazer Renoma exposé à l’Institut Français de la Mode ✊

Le 20 mai, la Maison Renoma participe à une exposition autour du vêtement contre-culturel français entre 1960 et 1990, organisée par l’Institut Français de la Mode dans ses nouveaux locaux.

Le mythique blazer Renoma ne pouvait pas manquer dans la liste des objets exposés, témoin du mouvement « minets » et d’une époque à laquelle la mode était une façon de réagir, de comprendre et signifier le monde.

Il a été retravaillé et transformé : Maurice Renoma, adepte de l’hybridation, a apposé sur la matière textile d’autres matières, et son œil de photographe.

🙏 @adriankammarti

[ J – 7 ] Rendez-vous le 19 mai, en live et en images avec Vanessa Philippe ⚡️⚡️

Découvrez vite son album « Soudain les oiseaux » qu’elle interprétera au sein de l’exposition « Anamorphose » à l’Appart Renoma.

⚠️ Dernières places disponibles (sur réservation !) via le lien en bio.

⏰ Jeudi 19 mai à 19h
📍 Appart Renoma
129 bis rue de la Pompe, Paris 16 (entrée par la boutique)

Réservez votre place ici.

Sortir le défilé des salons

Dans les années 70, Maurice et Michel Renoma inaugurent le premier défilé de la marque avec une collection P/E entièrement réalisée en lin (ce qui pour l’époque est révolutionnaire, le lin étant utilisé uniquement en décoration d’intérieur ou en literie) ainsi qu’une collection androgyne pour femme avec tailleur et pantalon.

Plus subversif encore, le lin est choisi froissé et choque tellement le public qu’une partie quitte le défilé outré qu’un coup de repassage n’ait pas été passé en backstage.

Tencel lover🍸

Ensemble chemise et bermuda en tencel : avec sa fibre écologique, respirante et résistante aux plis, c’est l’indispensable à glisser dans sa valise pour l’été !

Retrouvez cet ensemble à l’effet soyeux en boutique et sur l’e-shop !
Existe également en bleu, kaki et corail.

Chic en couleur !

Des bas au chapeau, du jour à la soirée, la Maison Renoma habille des générations entières et ce à travers d’audacieux mélanges de luxe et de casual, pour toutes les occasions : sportswear, tailleurs, et smocking.

Cristobal se promenait déjà dans l’univers Renoma, ici sur un châle dans les pages du magazine L’OFFICIEL (L’Officiel de la Mode) en avril 1979.

Voyage dans l’univers de Maurice Renoma : Les lieux 📌

Lieu iconique de la vie parisienne, la boutique Renoma a bien évolué depuis son ouverture en 1963 sous le nom de « White House », quand les frères Renoma investissent la rue de la Pompe et lui confèrent l’aura d’une Carnaby Street à la française.

La boutique Renoma se transforme au fil des années en un concept store sur 3 niveaux où photographie, scénographie, design et mode se mêlent … Le Souplex, ancien atelier de création visité par les personnalités du monde entier pour des essayages ou des créations sur mesure en toute intimité, a vu défiler les Rolling Stones, Brigitte Bardot, Saint-Laurent,Jean Rochefort, Amanda Lear, Gainsbourg ou encore Warhol, Dali,  …

Aujourd’hui, c’est un lieu incontournable des expositions et scénographies originales de Maurice Renoma.

Plus qu’une simple boutique, c’est toute une époque qui imprègne ses murs et ses collections, sceau d’un style hors du commun qui poussa plusieurs générations à l’extravagance.

Renoma et le sport : L’innovation sur les courts [Épisode 5]

En 1982, Renoma s’associe à la marque Aigle pour développer un modèle innovant de chaussure de tennis, destiné aux joueurs, conçu et breveté en collaboration avec des podologues.

Véritables OVNI technologiques, elles présentent une semelle « à propulseur », une protection pour le pouce du pied et surtout des pattes de Velcro (naguère l’exclusivité de Puma) croisées avec serrage similaire au talon pour protéger le tendon d’Achille.

Parée de cuir et de Velcro, la Renoma d’Aigle marque le futur de la tennis des années 1980 et optimise au maximum les capacités physiques du joueur pour qu’il devienne enfin … un aigle des courts. 🦅

Un joueur en gilet de tennis à tête d'aigle présente la tennis Renoma d'Aigle.

Gerard Fusil – Signature à l’Appart

Le grand reporter Gérard Fusil sera demain à l’Appart à l’occasion de la sortie de son livre « Aller où personne ne va – Du journalisme à l’aventure » aux Éditions Dacres.

Il nous raconte les grandes et les petites histoires, héroïques ou mesquines, la face cachée, celle dont on ne parle jamais, du Tour de France, du Paris-Dakar, de grandes courses à la voile, de grands records, ou de reportages d’actualité politique.

Venez découvrir le récit sincère et passionnant d’une quête, d’un parcours riche en péripéties et en rencontres.

Jeudi 21 avril de 18h à 20h à l’Appart (129bis rue de la Pompe 75116).
Sur réservation : écrire à presse@renoma-paris.com

Événement dans le cadre de l’exposition « Anamorphose » et en collaboration avec la Librairie Lamartine.