« Reggae-Paris, 1998 » de Jacques Villeglé pour l’exposition « Transgressions » de Maurice Renoma (2006).

Sur un blazer Renoma, un lambeau d’affiches lacérées aux couleurs vives du groupe de musiciens Reggae Denn Bro en 1998.

Renoma a eu la chance de partager cette aventure artistique avec Jacques Villeglé, artiste français majeur qui a su développer, dès 1949, une oeuvre foisonnante et d’une étonnante richesse.

Précurseur de l’art urbain, ravisseur d’affiches et membre fondateur du collectif des Nouveaux Réalistes, l’artiste s’exprime à travers l’usage presque exclusif d’un matériau unique – l’affiche lacérée.

Le mythique blazer Renoma exposé à l’Institut Français de la Mode ✊

Le 20 mai, la Maison Renoma participe à une exposition autour du vêtement contre-culturel français entre 1960 et 1990, organisée par l’Institut Français de la Mode dans ses nouveaux locaux.

Le mythique blazer Renoma ne pouvait pas manquer dans la liste des objets exposés, témoin du mouvement « minets » et d’une époque à laquelle la mode était une façon de réagir, de comprendre et signifier le monde.

Il a été retravaillé et transformé : Maurice Renoma, adepte de l’hybridation, a apposé sur la matière textile d’autres matières, et son œil de photographe.

🙏 @adriankammarti

Merci Monsieur Rancillac 🙏🏼

Le Blazer Reno man par Bernard Rancillac, 2006.

En 2005 et 2006 Bernard Rancillac est invité, en compagnie de 31 artistes contemporains et internationaux, à revisiter le mythique blazer Renoma pour l’exposition « Transgressions ». Il en parle avec humour.

Encyclopédie de la mode de MAM-e.

La plus grande encyclopédie de la mode au monde, hébergée par le web magazine MAM-e, propose un beau portrait de Maurice Renoma. À lire sur : https://moda.mam-e.it/renoma/