Jeux de regards

Après un détour obligé – et talentueux – par les charmes de quelques mannequins dont la distinction s’affirme plutôt dans la nudité, Maurice Renoma entreprend l’œuvre de portraitiste que nous avons ici sous les yeux.
Il dirige son objectif vers les animaux et s’attache à capter en retour ces regards qui en dévoilent toute l’humanité.

Nous connaissons l’enjeu : plus humains que des hommes, tous ces chiens, chèvres, ânes, chevaux (et j’en passe) auront-ils le dernier mot ? 

[Eléments de texte de Pascal Lainé pour « Mythologies ».]