Archive insolite : les Yé-Yé s’emparent du Palais de Justice !

En 1967, Maurice et Michel Renoma réinventent la robe d’avocat traditionnelle : plus chic, plus cintrée, avec les épaules plus étroites, raccourcie pour les femmes. Qualifiée de « mini-robe qui met en émoi le Palais de Justice », cette nouveauté n’est pas du goût de tout le monde. Elle est considérée par certains comme une insulte au métier d’avocat et à l’institution de manière générale.

Et pourtant ! C’est la déferlante, tous les « minets » de la Génération Renoma la veulent ! Et ce n’est pas l’avocate Maître Geneviève Diry, alors âgée de 25 ans, qui dira le contraire. Un scandale a éclaté lorsqu’elle s’est présentée avec la robe d’avocat made-in Renoma, la cour jugeant qu’il lui manquait quelques centimètres… à sa robe ! Pour la petite histoire, l’avocate était également mannequin, on imagine qu’elle devait la porter avec classe.

ARCHIVES :

New York Herald Tribune, février 1967

Paris Match, janvier 1967

L’Aurore, avril 1967