Les rendez-vous du Renoma Café Gallery

DOMINIQUE TARLÉ

« L’idée était de ne pas mourir idiot : je voulais comprendre qui étaient ces jeunes gens à peine plus âgés que moi, capables de composer et d’enregistrer ces albums fantastiques et de donner des concerts de folie ? »

Dominique Tarlé quitte l’école à 16 ans, pour se consacrer à la photographie.

Il croise les Rolling Stones  dès leur premier concert à l’Olympia en 1964. C’est le début d’une histoire sans fin…
Il décide donc de quitter Paris pour Londres où son objectif saisit la trajectoire des Who, de Led Zeppelin, Jimi Hendrix…et bien sûr les Rolling Stones.

John Lennon l’invite au « Rolling Stones  Rock and Roll Circus », puis ce sera en 1969 le concert gratuit  d’Hyde Park à la mémoire Brian Jones.

Tout s’enchaîne ensuite très rapidement en Europe et en Angleterre pour les Rolling Stones. Dominique Tarlé devient dès lors leur photographe officiel.Dominique accompagne les Rolling Stones dans leurs tournées. Sachant rester discret, il acquiert sa place au sein du groupe et comprend comment leur musique prend forme : « La musique des Stones, c’est pire que la mine. Ils travaillaient de 19h à 6h du matin sur la même chanson pendant une semaine. La musique est non écrite : c’est une musique populaire qui se construit grâce au feeling entre les musiciens. Les Rolling Stones ne sont pas des « branleurs » comme le pensent beaucoup de gens mais de véritables bosseurs. Certains morceaux étaient travaillés  pendant dix ans, comme Start Me Up.»

Dominique Tarlé cesse de les photographier lors de leurs concerts dans les stades pour se consacrer aux concerts dans les clubs.

L’intérêt des Rolling Stones est qu’ils sont toujours présents. « L’essentiel est qu’ils soient encore là. »
Aujourd’hui encore, Dominique Tarlé est très proche de Mick Jagger et travaille beaucoup pour le groupe…une histoire sans fin !

Publicités

2 commentaires sur « Les rendez-vous du Renoma Café Gallery »

Les commentaires sont fermés.